Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Volpy, l'application qui rachète votre mobile

Publié par MaRichesse.Com sur 20 Février 2017, 21:00pm

Catégories : #TECHNOLOGIE, #INTERNET

Volpy, l'application qui rachète votre mobile

Son lancement a été officialisé il y a quelques semaines à peine, mais elle a déjà attiré le regard des accros du téléphone mobile. Nom de code : Volpy. Derrière cette start-up, fondée par trois entrepreneurs corses adoubés par le géant de la vente de pièces automobiles Oscaro, s'est matérialisée une application du même nom pour smartphones.

Le concept : télécharger une « appli » mobile qui permet d'évaluer en quelques minutes seulement, via une série de tests, l'état technique du téléphone et de fixer une valeur de rachat. Le principe est simple, si le prix de reprise du mobile est jugé « convenable » par son propriétaire, Volpy rachète immédiatement le smartphone qui peut être déposé dans une borne spéciale, expédié via un colis ou une enveloppe prépayée aux frais de la start-up.

30 000 téléchargements

À peine née, l'application comptabilise plus de 30 000 téléchargements ainsi que plusieurs centaines de téléphones rachetés pour leur donner une seconde vie en les recyclant ou en les revendant à des industriels et à des particuliers. Un procédé qui concilie à la fois le business et les préoccupations environnementales pour tenter de mettre fin à un « gâchis mondial ».

Pour faciliter le geste de recyclage et accroître le taux de collectage, Marc Simeoni, cofondateur de Volpy, et son équipe ont un credo : « Un système plus fluide et plus rapide que ce qui était proposé auparavant, en créant un contact direct avec l'utilisateur par le biais de cette application. Ce qui n'existait pas jusqu'à présent. » Histoire de faciliter le geste de recyclage.

Un marché en pleine croissance

Pourtant, si la collecte de smartphones a encore de la marge (12 % des téléphones à peine sont collectés dans le monde), le marché mondial de l'occasion a, lui, le vent en poupe. Il s'élève à quelque 17 milliards de dollars pour une croissance annuelle estimée de 50 %, contre seulement 3 à 4 % pour le marché du neuf.

Un enjeu de taille déjà relevé par un récent rapport du Sénat : en septembre 2016, les sénateurs Marie-Christine Blandin (écologiste) et Jean-François Longeot (UDI-UC) ont mis en lumière les déficits en matière de recyclage de mobiles en France. Selon leurs estimations, plus de 100 millions d'unités obsolètes dorment aujourd'hui dans les tiroirs, malgré d'ambitieux programmes de collecte mis en place par les opérateurs télécoms.

« En travaillant sur la seconde vie des smartphones, nous pourrions, à court terme, diminuer de 30 % la production de déchets électroniques à l'échelle mondiale », explique Marc Simeoni. Un vaste chantier : selon une étude du cabinet Deloitte, en 2016 seulement 15 % environ des 22 millions de smartphones vendus en France ont été collectés (contre 500 000 en 2009) pour être réutilisés comme tels, reconditionnés ou recyclés, bien que des entreprises spécialisées prospèrent depuis plusieurs années sur ce créneau dit « de seconde main ». Volpy souhaite donc accompagner les opérateurs à mettre les bouchées doubles pour changer les mentalités.

Lepoint

Commenter cet article

Archives