Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Qu’est-ce qu’un bon rendement ?

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Février 2017, 14:30pm

Catégories : #ECONOMIE, #ARGENT, #ENTREPRISE

Qu’est-ce qu’un bon rendement ?

Un bon rendement c’est quoi? 3, 8, 10 ou 15 %? Hum. Question difficile n’est-ce pas? Si vous avez ouvert vos enveloppes de relevé de placements de l’année dernière, vous vous grattez sûrement la tête afin de déterminer si vos résultats sont bons ou pas. D’abord, voyons ce que les indicateurs de marché ont rapporté en dollars canadiens.

L’indice S&P TSX de la bourse de Toronto a connu une excellente année 2016 avec un gain de +21 %. L’indice américain S&P500 a rapporté 8,1 % et l’indice mondial MSCI, 4,4 %. Pour ce qui est des placements les moins risqués, l’indice obligataire TMX Universel a rapporté 1,7 % et le TMX des obligations gouvernementales n’a dégagé que 0,9 %. Enfin, soulignons que durant la même période, le prix du baril de pétrole a grimpé de 41 %.

Pourquoi parler du pétrole? Parce que l’économie du Canada est largement dépendante des prix des matières premières et de l’énergie. Évidemment, si vous aviez un portefeuille plutôt audacieux qui contenait de nombreuses actions de sociétés minières et de pétrolières, vous avez récupéré des pertes de l’année précédente avec cette solide remontée du TSX. Est-ce bien ce que vous voulez? Vous promenez entre -8, +21, +4, -27...etc.?

Diversifier

La méthode pour calmer cette agitation de la bourse est de diversifier et d’inclure des obligations et des titres internationaux. À partir du moment qu’on diversifie, on va réduire l’effet de montagnes russes d’une année à l’autre.

 

On va aussi diminuer ses gains potentiels que la concentration peut procurer à l’occasion, comme ce fut le cas en 2016 avec les actions canadiennes. Alors, il est simple à comprendre que l’an dernier les placements les plus audacieux ont été très payants et les placements prudents ont été décevants.

Attention. On ne peut absolument pas tirer de conclusion ou faire de projection avec le résultat d’une seule année ou de quelques mois. C’est non seulement absurde, mais aussi imprudent.

Selon la firme de recherche indépendante Morningstar, à long terme sur une période de quinze ans, un portefeuille équilibré canadien contenant 50 % d’actions et 50 % de revenus fixes a rapporté en moyenne 5,7 % annuellement. Si votre tolérance à la volatilité peut accepter plus d’actions, vous serez récompensé davantage.

Mais avant tout, posez-vous la bonne question. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous, la PROTECTION ou la CROISSANCE de vos économies? Les informations sur votre âge, votre sécurité d’emploi, votre revenu, votre situation familiale, votre endettement, etc. influencent énormément la composition d’un portefeuille adéquat.

CONSEILS

  • Ne jugez pas votre portefeuille en terme de mois
  • Les gains extraordinaires sont souvent temporaires
  • La diversification a fait ses preuves
  • Les bons rendements sont ceux qui rejoignent nos objectifs personnels
  • Au minimum, à long terme il faut devancer l’inflation (environ 1,5 % net)
  • Exigez des comparables et des analyses indépendantes pour évaluer vos rendements

Fabien Major est conseiller en épargne collective pour Major Gestion Privée Inc. de Gestion financière Assante ltée. JDM

Commenter cet article

Archives