Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les lettres de Jackie Kennedy à un soupirant éconduit

Publié par MaRichesse.Com sur 17 Février 2017, 17:00pm

Catégories : #PEOPLE, #FAITSDIVERS

Les lettres de Jackie Kennedy à un soupirant éconduit

Elles dormaient depuis cinquante ans dans un manoir du pays de Galles : une vingtaine de missives écrites par Jacqueline Kennedy à un prétendant éconduit vont être vendues aux enchères fin mars. La veuve la plus célèbre de l’Histoire y explique sa décision d’épouser Aristote Onassis.

Aristote Onassis est “un solitaire et il veut me protéger de ma [propre] solitude. Il est sage et bienveillant. Je suis la seule à pouvoir décider s’il peut [le faire], et j’ai décidé.” C’est une femme déterminée qui s’adresse, le 13 novembre 1968, à David Ormsby Gore.

Quelques mois plus tôt, Jacqueline Kennedy a écarté la demande en mariage de ce diplomate britannique, ancien ambassadeur du Royaume-Uni à Washington et ami d’enfance de feu le président Kennedy. Elle lui a préféré un richissime armateur grec, de vingt-trois ans son aîné. Celle qui s’appelle désormais MmeKennedy-Onassis explique les raisons de son choix dans une correspondance dont l’existence n’a été découverte “que le mois dernier”, en janvier 2017, rapporte le New York Times

Comme en écho au film Jackie de Pablo Larraín, actuellement sur les écrans, ces lettres (18 au total, toutes écrites par Jackie Kennedy) révèlent “la profondeur des sentiments derrière le masque de l’une des personnalités publiques les plus célébrées de son époque”.

Au fil des missives, Jackie Kennedy dit avoir eu besoin de rompre totalement avec le passé, ce qui aurait été impossible avec Ormsby Gore. Si elle tente de se montrer réconfortante, ses propos ne sont pas exempts d’une pointe de cruauté. Ainsi écrit-elle à son soupirant éconduit qu’il est “comme un frère adoré”. Une phrase que l’on imagine de peu de réconfort pour l’intéressé.

Découverte fortuite

Jackie Kennedy et David Ormsby Gore étaient proches, mais on ignore si cette relation “a été consommée”, souligne pudiquement un spécialiste cité par le New York Times.

Rangées dans des valises en cuir, les lettres ont été découvertes – apparemment fortuitement – par le petit-fils de leur destinataire, dans le manoir familial de Glyn Cywarch, au pays de Galles. Elles seront exposées le 2 mars dans la galerie new-yorkaise de la maison d’enchères Bonhams et mises en vente à Londres le 29 mars – après la possible consécration de Natalie Portman, présentée comme la grande favorite des Oscars pour son rôle ans le film de Larraín.

CI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives