Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les cinq éternels perdants dans le monde du sport

Publié par MaRichesse.Com sur 7 Février 2017, 09:00am

Catégories : #FAITSDIVERS, #SPORTS, #INSOLITE

Les cinq éternels perdants dans le monde du sport

Quel est le point commun entre Elgin Baylor (NBA), Randy Mamola (Moto GP), Raymond Poulidor (cyclisme), Stirling Moss (F1) et Hector Cuper (football)? Malgré leur talent respectif et leur popularité, ils n'ont jamais rien gagné tout au long de leur carrière. Ce sont les cinq "maudits" dans le monde du sport.

1. Elgin Baylor
Elgin Baylor est le plus grand maudit des Finals (NBA): huit participations et huit défaites. Et quand les Lakers battent les Knicks en 1972, ils n'hésitent pas un instant à en prévoir une pour Elgin Baylor, même si ce dernier n'avait pas joué la moindre seconde en Playoffs et très peu participé à la saison régulière.

Une petite anecdote qui montre bien le respect inspiré par Elgin Baylor. Un respect en total décalage avec cette vilaine poisse et cette sensation d'avoir débarqué sur les parquets au mauvais moment qui l'ont poursuivi tout au long de sa carrière et qui font de lui un gars trop méconnu, trop sous-estimé...

 

2. Randy Mamola
Pour les nostalgiques des grands noms des GP 500, Randy Mamola est un sportif "maudit": quatre fois vice-champion du monde, en 1980, 1981, 1984 et 1987.

C'est aussi l'une des images les plus fabuleuses jamais prises en GP 500. Randy Mamola se fait virer de sa moto à Misano en 1985. Il s'accroche au guidon, court à côté à près de 140 km/h remonte en selle et repart.

 

3. Raymond Poulidor
C'est certainement le plus connu de tous. Cycliste de grand talent, Raymond Poulidor reste (et restera) l'éternel second dans le monde du sport. Une situation qu'il assume parfaitement. "Je suis connu pour être l'éternel second", a-t-il reconnu.

Raymond Poulidor, qui a fêté ses 80 ans en 2016, est l'un des sportifs les plus populaires de France. "Poupou" n'a jamais pu remporter le Tour de France de 1962 à 1976 (3x deuxième, 5x troisième). Ses adversaires se nommaient Anquetil, Gimondi ou Merckx.

Raymond Poulidor a fêté ses 80 ans en 2016. © afp.

4. Stirling Moss
Stirling Moss est une légende britannique de la F1. Il a été surnommé "le champion sans couronne" car il n'a jamais été champion du monde, en dépit de seize victoires en Grand Prix et quatre places de dauphin en fin de saison. 

Il y a trois semaines, Stirling Moss, 87 ans, a été hospitalisé à Singapour pour une infection respiratoire survenue alors qu'il était en partance pour une croisière avec sa femme.

Stirling Moss. © ap.

5. Hector Cuper
Last but not least, Hector Cuper. Le sélectionneur de l'Égypte a été battu par le Cameroun (dirigé par Hugo Broos) en finale de la CAN 2017. Résultat des courses pour le coach argentin: six finales, six échecs (deux finales avec Majorque, deux Ligues des Champions avec Valence, la finale de la coupe de Grèce avec Aris Salonique et la finale de la CAN 2017).

"Bon, je perds encore une finale... Je ne vais pas dire que je suis habitué, mais bon", s'est-il contenté de dire, déçu, à l'issue du match entre le Cameroun et l'Égypte ce dimanche soir.

Hector Cuper. © afp.

7/7

Commenter cet article

Archives