Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Une jeune femme victime d'un v... collectif en direct sur Facebook

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Janvier 2017, 16:00pm

Catégories : #FAITSDIVERS, #INTERNET

Une jeune femme victime d'un v... collectif en direct sur Facebook

Les faits sordides se sont produits en Suède, dans la localité de Uppsala. Une jeune femme a été victime d'un v... collectif diffusé en direct sur Facebook samedi soir. C'est un témoin de la scène qui a averti la police et qui a permis l'arrestation de trois suspects.

Trois hommes armés ont agressé sexuellement une jeune femme, filmé la scène et diffusé les images en direct sur un groupe Facebook privé qui compte environ 60.000 membres. Quasiment inconsciente, la victime a été déshabillée par ses agresseurs.

"Trois contre un, ha ha ha"
Si l'un des témoins a d'abord cru à une plaisanterie de très mauvais goût, Josefine Lundgren (21 ans) a directement pris les choses très au sérieux. Elle relate ce qu'elle a vu sur le net. "L'un des hommes a retiré ses vêtements et s'est couché sur elle", explique Lundgren au journal suédois Expressen. "Tu as été violée, s'est réjoui l'un des suspects à la fin de la diffusion. Trois contre un, ha ha ha, a lancé un autre", poursuit-elle. 

Dans une autre vidéo filmée après le viol, les auteurs auraient obligé leur victime à dire qu'elle n'avait subi aucune violence.

"J'ai le coeur qui saigne"
Lundgren a directement averti la police, qui a facilement pu localiser l'endroit où se déroulait l'agression. Une équipe s'est rendue à l'appartement en question, située dans la ville suédoise d'Uppsala, et a pris les trois auteurs en flagrant délit. L'arrestation a également été retransmise en direct sur Facebook car la caméra filmait toujours au moment de l'intervention policière.

"J'ai le coeur qui saigne", témoigne Linda Johansson, qui a vu la deuxième séquence sur Facebook. "Cette femme était face caméra pendant qu'un homme lui tentait de faire démentir le viol. Il lui dictait les mots et se montrait très menaçant. Il y avait des rires tout le temps. (...) La première chose qui vous vient à l'esprit dans des cas pareils? On se demande comment on peut infliger ça à une femme! Et comment on est capable de diffuser ça en direct..."

Trois suspects entre 19 et 25 ans
La police de la ville d'Uppsala a confirmé qu'elle est en possession d'une copie de l'enregistrement et qu'il y avait beaucoup de témoins. La victime, une jeune femme de 31 ans, a été emmenée à l'hôpital. Trois hommes, entre 19 et 25 ans, ont été privés de liberté. Le plus âgé d'entre eux serait connu des autorités judiciaires. Une enquête est en cours et l'appartement a été passé au peigne fin par la police scientifique.

Le groupe Facebook sur lequel le viol a été diffusé était dans le collimateur de la justice. Avant cela, une autre vidéo avait déjà fait l'objet d'une enquête. On y voyait un groupe d'enfants menacer de mort un autre élève.

7/7

Commenter cet article

Archives