Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Primaire à gauche : Rugy exclut de voter Hamon et laisse planer le suspense sur Valls

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Janvier 2017, 21:00pm

Catégories : #POLITIQUE, #FRANCE

Primaire à gauche : Rugy exclut de voter Hamon et laisse planer le suspense sur Valls

Arrivé en cinquième position dimanche, l'écologiste a rencontré les deux finalistes de la primaire à gauche dès le lendemain. «Je ne me résous pas à devoir choisir entre écologie et responsabilité», en a-t-il conclu, disant attendre le débat télévisé de mercredi soir pour trancher sa position sur Manuel Valls.

Il veut se faire désirer. Plus connu des trois «petits candidats», l'écologiste François de Rugy a obtenu une honorable cinquième place en arrachant près de 4% des voix au premier tour de la primaire à gauche dimanche soir. Une position qui lui permet de négocier son ralliement avec les deux finalistes, alors que son soutien à Manuel Valls apparaissait comme une évidence aux yeux de beaucoup.

Ainsi le vice-président de l'Assemblée nationale a-t-il successivement rencontré l'ancien premier ministre et Benoît Hamon lundi après-midi, «pour savoir s'ils étaient prêts à reprendre certaines des 66 propositions de (son) projet». «Si les discussions ont été sérieuses et apaisées, ni (l'un) ni (l'autre) n'a apporté des éléments nouveaux pour justifier un éventuel soutien», conclut-il dans une note de blog.

«Moi je ne suis pas dans les combinaisons», répond Valls à Rugy

Sur France Info, l'ex-EELV a ensuite poursuivi son explication. «Je vois un Benoît Hamon qui, certes, a verdi son projet, mais d'un autre côté, il refuse la responsabilité. (...) Pour sa part, Manuel Valls présente certes un projet plus réaliste, une ligne économique responsable, crédible en matière d'emploi mais aussi en matière de sécurité, mais ses propositions en matière d'écologie demeurent vagues», juge-t-il.

«À ce stade, je suis déjà en mesure de dire que je ne pourrai pas voter pour Benoît Hamon. (...) Mais à ce stade, je ne vois pas non plus de dynamique dans la candidature de Manuel Valls», a-t-il éludé, disant attendre le débat télévisé de mercredi soir. «Je souhaite que Manuel Valls soit clair, précis, sur (les) enjeux (écologiques)».

Également invité de France Info quelques minutes plus tard, l'ancien premier ministre lui a directement répondu. «Moi je ne suis pas dans les combinaisons, dans les échanges de propositions», a-t-il lancé, concédant toutefois que «François de Rugy a été une belle révélation de cette campagne par la clarté de ses propositions, par la belle langue qu'il pratiquait, et par sa ténacité dans les débats».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives