Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Obama : un cadeau de départ à hauteur de 221 millions de dollars pour la Palestine

Publié par MaRichesse.Com sur 24 Janvier 2017, 23:39pm

Catégories : #MONDE, #POLITIQUE

Obama : un cadeau de départ à hauteur de 221 millions de dollars pour la Palestine

Un pied de nez de plus à son successeur ? L'agence de presse américaine AP a rapporté lundi 24 janvier que quelques heures seulement avant l'investiture de Donald Trump, l'administration Obama a débloqué un fond de 221 millions de dollars à destination de l'autorité palestinienne. Cette somme d'argent était jusqu'alors bloquée par les membres du congrès du parti républicain.

Le processus a été initié par John Kerry jeudi 19 janvier, selon plusieurs officiels anonymes. Et l'argent a été débloqué "quelques heures seulement avant que Donald Trump ne prête serment". Mais ce n'est pas tout, en plus des 221 millions, l'administration Obama a débloqué 4 millions pour les programmes de lutte contre le changement climatique et 1,25 million pour plusieurs organisations des Nations unies, allant à l'encontre de la volonté de son successeur d'arrêter ce type de versement.

 

Israël pas en reste

Jusqu'alors, c'est plutôt Israël qui bénéficiait des faveurs de l'administration américaine. Le président américain a consenti à octroyer en septembre 2016 une aide militaire de 38 milliards de dollars sur dix ans à Israël, ce qui en fait le président américain de l'histoire le plus généreux envers l'État hébreu. Et sur le terrain, la poursuite tous azimuts de la colonisation israélienne à Jérusalem-Est et en Cisjordanie, dont Obama avait pourtant réclamé la fin en 2009, renvoie tout hypothétique État palestinien aux calendes grecques. Depuis l'arrivée de Barack Obama à la Maison-Blanche, le nombre de colons israéliens a augmenté de près de 100 000.

Cette enveloppe de fonds provoquera probablement l'ire de l'administration Trump, qui a juré d'être un soutien fidèle d'Israël. Trump doit d'ailleurs rencontrer le Premier ministre israelien Benjamin Netanyahou le mois prochain à Washington. 

 Source

Commenter cet article

Archives