Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Les distributeurs de billets en voie de disparition dans les villages

Publié par MaRichesse.Com sur 14 Janvier 2017, 17:30pm

Catégories : #FAITSDIVERS, #ECONOMIE

Les distributeurs de billets en voie de disparition dans les villages

La carte bancaire est le moyen de paiement préféré des Français. Au détriment des retraits par distributeurs automatiques de billets (DAB) qui sont en train de disparaître dans les villages.
Les petits villages se retrouvent aujourd'hui avec de moins en moins de distributeurs automatiques de billets (DAB), les consommateurs préférant payer par carte bancaire. Ce qui pose problème en milieu rural où il faut parfois parcourir plusieurs kilomètres pour retirer de l'argent.
Le groupe Banque populaire Caisse d'Épargne a réduit le nombre de ses distributeurs automatiques, retirant ceux qui ont des taux d'utilisation insuffisants. Leur nombre diminue aussi dans les villages où les commerçants refusent parfois la carte bancaire pour des raisons économiques (coût du matériel et commissions).
» Lire aussi - À la Caisse d'épargne, on retire des billets avec son téléphone
Cette disparition des distributeurs de billets est due au fait que les Français font de moins en moins de retraits avec en moyenne 24,5 retraits par an en 2014, une baisse de 1,1% par rapport à 2013 selon le rapport d'activité du Groupement des cartes bancaires. Elle s'explique par la diminution du besoin de «cash», les Français préférant les paiements par carte bancaire. Un rapport de la Banque de France datant de 2015 montre que 50% des paiements ont été effectués par carte bancaire en 2014, ce qui représente 9,49 milliards d'euros. Le paiement sans contact, qui peut être utilisé pour des petits montants allant de 1 à 20 euros, a accentué cette tendance avec 46 millions de transactions réalisées au mois de mai 2016, selon l'Observatoire du Sans Contact.
L'entretien de ces distributeurs présente également un coût pour une banque avec les exigences de sécurité sans cesse actualisées. Les distributeurs sont maintenant protégés des explosifs, des matières liquides et gazeuses depuis les décrets du 1er octobre 2012 sur la sécurité du transport de fonds. Et ils sont équipés d'un neutralisateur de billets en cas de vol et d'un renforcement de la sécurité des locaux abritant les DAB.
Des partenariats avec les commerçants

Pour sa part le Crédit Agricole tend à nuancer ce phénomène en déclarant au Figaro qu'il y avait un «maintien et une stabilité globale de nos distributeurs automatiques de billets». Le groupe tient a préciser qu'il y a une différence «entre le nombre de distributeurs sur un site et la couverture globale des distributeurs». Une banque peut contenir plusieurs distributeurs automatiques de billets et, donc, peut en retirer sans les supprimer complètement.
Parallèlement, la banque propose un partenariat avec les commerçants pour les villages isolés. Pour éviter aux habitants des zones rurales de parcourir plusieurs kilomètres pour retirer de l'argent liquide, la banque a mis en place le dispositif «Point vert». Il permet de retirer de l'argent liquide directement dans un commerce (boulangerie, bureau de tabac). Le fonctionnement est simple: il suffit de remettre sa carte bancaire au commerçant et de taper son code secret sur son terminal de paiement électronique (TPE). Le commerçant remet ensuite les billets avec un ticket de retrait. Ce service n'est toutefois disponible que pour les clients du Crédit Agricole. 

 lefigaro

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives