Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


États-Unis. Les dessous de la visite de Le Pen à la Trump Tower

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Janvier 2017, 18:30pm

Catégories : #FAITSDIVERS, #PEOPLE, #POLITIQUE

États-Unis. Les dessous de la visite de Le Pen à la Trump Tower

La présidente du Front national a profité d’un déplacement à New York pour se rendre à la résidence de Donald Trump. Si, a priori, elle n’a pas rencontré le président élu, il était bien au courant de cette visite et l’a encouragée, révèle le site américain The Daily Beast.

États-Unis. Les dessous de la visite de Le Pen à la Trump Tower

“Une visiteuse de la Trump Tower a créé un certain émoi ce jeudi”,relate The Daily Beast. En effet, Marine Le Pen a été photographiée le 12 janvier au matin prenant un café dans le hall de la résidence du président élu américain. La dirigeante du Front national a prétexté une visite improvisée lors de ses vacances précédant le lancement de sa campagne présidentielle. En réalité, assure le site d’information américain, l’état-major de Trump avait été prévenu de ce voyage. 

The Daily Beast a en effet réussi à joindre Guido Lombardi, décrit par Politico en décembre comme l’intermédiaire entre Trump et les partis européens d’extrême droite, et qui était présent lors de la visite de Marine Le Pen à la Trump Tower. Lombardi a ainsi admis avoir prévenu Steve Bannon, proche conseiller de Trump, de l’arrivée de Mme Le Pen et du fait que la réaction de celui-ci “avait été positive”. 

Guido Lombardi a ensuite expliqué au Daily Beast avoir organisé une soirée en l’honneur de Marine Le Pen dans le building mercredi soir, avec “environ 35 personnes” : 

 Certains étaient des résidents de la Trump Tower, d’autres venaient de l’extérieur. Quelques-uns travaillent aux Nations unies. Ils voulaient soutenir sa campagne. On a bu quelques verres et passé plusieurs heures ensemble.”

La “Trump française”

Lombardi affirme toutefois que ni Trump, ni Steve Bannon n’ont participé à la soirée. “Mais ce n’est pas comme si les relations entre Le Pen et Trump étaient subtiles”, rappelle The Daily Beast. “C’est la Trump française, insiste Lombardi auprès des journalistes. Elle a défendu Trump dès le début, avant même qu’il soit nominé par les républicains et jusqu’à la victoire, bien sûr.” 

La dirigeante du Front national doit désormais se rendre à Washington D.C. où, selon The Daily Beast, elle rencontrera le député républicain de l’Iowa Steve King, considéré comme l’un des représentants les plus conservateurs du Congrès américain. 

 ci

Commenter cet article

Archives