Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marichesse.com

Marichesse.com

Conseils, science, sante et bien-être


Au Brésil, des chauves-souris s’attaquent aux humains

Publié par MaRichesse.Com sur 15 Janvier 2017, 17:00pm

Catégories : #ANIMAUX, #FAITSDIVERS, #BRESIL, #SCIENCE

Au Brésil, des chauves-souris s’attaquent aux humains

Ils ont dévoilé leurs conclusions dans un étude publiée dans le média scientifique britannique New Scientist. Jusqu'à présent, seules trois espèces étaient connues pour se nourrir de sang d'animaux, les chauves-souris «vampires». Elles vivent dans des zones tropicales du continent américain. L'espèce «D. ecaudata» consomme même exclusivement du sang d'oiseau, car il est plus riche en graisse. 

En étudiant leurs matières fécales, les scientifiques de l'université de Pernambuco de Recife au Brésil ont découvert que la chauve-souris vampire à pattes velues, qui vit dans le parc national Catimbau, dans le nord-est, aurait pris goût au sang humain. Ils ont en effet retrouvé la trace de l'ADN humain dans trois échantillons sur quinze. Une «surprise» pour le scientifique Enrico Bernard, puisque «cette espèce n'est pas apte à se nourrir du sang des mammifères», rappelle-t-il. Celle-là même qui, selon des études antérieures, se laisserait mourir de faim, plutôt que de consommer du sang de chèvre ou de cochon.

La déforestation en cause

Les chercheurs ont avancé plusieurs thèses pour expliquer ce changement de régime alimentaire chez ces animaux. D'abord, la déforestation et la chasse, qui font fuir son alimentation initiale : les oiseaux. Ensuite, l'arrivée de plus en plus d'êtres humains dans ce parc, où vivent désormais plusieurs familles. La chauve-souris se serait donc simplement adaptée à son nouveau milieu.

Elles se nourriraient sur les êtres humains pendant leur sommeil, ce qui pourrait causer des problèmes de santé publique. En effet, elles sont porteuses de la rage, dont les épidémies sont fréquentes au Brésil. Un autre scientifique avance qu'elle pourrait aussi transmettre le virus Hanaan, qui provoque une maladie des voies respiratoires parfois fatale.

Directmatin

Commenter cet article

Archives